was successfully added to your cart.

Beaucoup d’entrepreneurs tombent dans cette erreur…

By 5 December 2017Entreprenariat
entrepreneurs piège
Découvrez maintenant notre formation !

1) Chef d’entreprise ou employé ?

Aujourd’hui, on répète souvent que les bons entrepreneurs et chefs d’entreprise sont ceux qui se salissent les mains, c’est-à-dire qu’il doit mettre les mains à la pâte. Dans une certaine mesure, cela est vrai. Les PDG d’EDF ou de la SNCF sont parfois si déconnectés de la réalité que cela ne leur ferait probablement pas de mal de travailler un mois à l’entretien des wagons. Mais blague à part, attention. Le problème est que beaucoup d’entrepreneurs, à trop mettre la main à la pâte, en oublient leur rôle et leur responsabilité. Un observateur extérieur qui ferait une visite serait incapable de les différencier de leurs salariés. Cela signifie qu’il n’y a aucune autorité au sein de l’entreprise, ou pire, qu’un employé est devenu le patron officieux pour combler l’absence du chef officiel. Bien évidemment, pour des gens de caractère plutôt timide, qui sont en plus habitués à travailler pour d’autres, la transition lorsqu’ils créent leur entreprise peut être difficile. Si vous appartenez à cette catégorie, vous pourrez trouver utile de lire The elements of great managing de Rodd Wagner. N’oubliez pas qu’une entreprise n’est pas un organisme de charité mais une organisation qui a besoin d’argent pour survivre, et que votre premier but est que vos salariés fassent leur travail de manière efficace. Vous êtes leur chef avant d’être leur ami.

2) Travailler dans son entreprise ou bien sur son entreprise ?

Michael Gerber, dans son livre The E-Myth, raconte pourquoi la plupart des petites entreprises ont beaucoup de difficulté à gagner de l’argent. La raison est selon lui très simple : la plupart des entrepreneurs sont tellement absorbés dans la routine de la gestion quotidienne des tâches pour faire fonctionner le système qu’ils en oublient de prendre du recul. Ils ne prennent jamais du temps pour s’interroger sur ce qui pourrait être amélioré ou fait différemment. Dans un monde qui change aussi vite que le nôtre, cela explique pourquoi les anciennes entreprises ont une tendance à se faire tailler en pièces par des nouveaux compétiteurs. Au 21ème siècle, aucun secteur n’est épargné : soit vous êtes prêts à changer régulièrement, soit vous mourrez. J’ai cherché, je n’ai trouvé aucune activité dans laquelle une activité crée 20 ans plus tôt sans aucun changement depuis ne serait pas complètement dépassée.

3) Par où les entrepreneurs doivent-ils commencer ?

Voici une liste de questions très basiques qui vous permettent de commencer à analyser votre entreprise : – quelle est la dépense moyenne par consommateur ? – combien de votre chiffre d’affaire est réalisé par les 20% de consommateurs qui consomment le plus ? – existe-t-il des secteurs de l’entreprise qui sont clairement en perte financière, et que vous avez maintenu uniquement pour ne pas licencier de salariés ? – avez-vous une politique pour essayer de faire revenir activement les gens qui ont consommé une première fois chez vous (que ce soit par email, par bons de réduction…) ? – combien de vos consommateurs en moyenne reviennent une seconde fois ? Pour approfondir, vous pouvez lire the E-Myth de Michael E. Gerber. Pour savoir comment faire grandir de manière exponentielle votre entreprise, cliquez-ici.     

Richman

Author Richman

More posts by Richman

Leave a Reply