was successfully added to your cart.

Pourquoi l’école ne vous apprend pas à réussir dans la vie

école
Découvrez notre formation maintenant !

1) Faire des erreurs ne signifie pas que l’on est stupide

Qu’est-ce que l’on apprend dans l’enseignement secondaire et supérieur ?  Que faire des erreurs montre que l’on est quelqu’un de stupide. La plupart des gens conservent cette mentalité de l’école toute leur vie. Parce qu’ils ont très peur de se tromper, ils n’essayent pas. Le problème, c’est que dans la vraie vie, le seul moyen de réaliser des projets, que ce soit créer une entreprise ou investir dans l’immobilier, c’est de se jeter à l’eau et d’essayer. Bien sûr, on ne fait généralement pas tout parfaitement. Mais l’action est toujours préférable à l’inaction et à la procrastination.

2) Contrairement à ce que fait croire l’école, la science reconnaît depuis longtemps l’existence de plusieurs formes d’intelligence.

A l´école, il est facile de penser que l’on peut classer tous les individus sur une seule échelle. Alors que la plupart des scientifiques s’accordent pourtant pour affirmer le contraire. Howard Gardner en avait découvert 7 principales :

– l’intelligence verbale-linguistique inclut les capacités de rédaction et de lecture

– l’intelligence logique-mathématique

– l’intelligence kinesthésique qui prédomine chez les athlètes et danseurs de haut-niveau

– l’intelligence spatiale qui prédomine chez les designers et architectes

– l’intelligence musicale

– l’intelligence interpersonnelle, qui inclut les capacités de communication, de management, et de résolution de conflit

– l’intelligence intra-personnelles : ces gens-là ont une passion très forte à laquelle ils consacrent leur vie, et possèdent pour celle-ci une motivation sans faille.

3) La différence entre l’auto-éducation et l’éducation classique

Par auto-éducation, j’inclus tous les moyens par lesquels des gens se forment par eux-mêmes : lire des livres, suivre des cours en ligne, rencontrer des entrepreneurs, faire des expériences pratiques… La différence avec l’éducation classique, c’est que vous ne passez pas à la fin de jolis examens pour vous donner une note pour savoir si vous êtes bon ou mauvais élève. Non, avec l’auto-éducation, le seul examen que vous avez, c’est celui de la vraie vie. Vous parvenez à accomplir concrètement tous les conseils que vous avez lus dans des livres d’entreprenariat et rencontrer des succès financiers importants ? Félicitation, vous passez votre auto-éducation avec le maximum de points. Ici, ce ne sont pas les professeurs qui vous donnent vos notes. Ce sont les banquiers qui vont prêter à votre entreprise, les clients qui vont faire votre chiffre d’affaire et les partenaires qui vont vous aider à transformer vos idées en action.

4) En revanche, l’auto-éducation n’impressionnera personne dans les déjeuners du dimanche

Nous vivons dans une société obsédée par les diplômes. Si vous avez une tête de moins de 25 ans, ce sera sûrement la première question que l’on vous posera dès que vous rencontrez des adultes durant des occasions sociales, et ils vous jugeront immédiatement sur cette question. Autant vous prévenir, dire que vous pratiquez l’auto-éducation n’impressionnera personne. N’allez pas dire aux amis de vos parents qui viennent dîner chez vous : « Je suis en train de lire le Personal MBA, il s’agit d’une liste des 100 meilleurs livres de business établie par Josh Kaufman ». Au mieux, ils ne comprendront rien à ce que vous dîtes, au pire ils vous trouveront ridicule. Pour impressionner, mieux vaut un MBA à HEC ou autre grande école, même si le coût est si élevé qu’il vous faudra prendre un emploi où l’on travaille 60 heures par semaine pendant 10 ans pour rembourser les frais.

Lorsque vous parlez d’auto-éducation aux partisans de l’école classique, ils répondent souvent que ce qui compte n’est pas l’apprentissage mais le diplôme qui arrive à la fin. Autrement dit, ils pensent que pour réussir dans la vie, seul comptent les beaux diplômes que l’on a sur son C.V., mais que les vraies compétences et le passage à l’action sont des choses inutiles. A vous de choisir votre opinion.

Comme disait Nigel Marsh, “Il y a des milliers et des milliers de gens qui travaillent pendant de longues et difficiles heures à des boulots qu’ils haïssent pour gagner de l’argent afin d’acheter des choses dont ils n’ont pas besoin, pour impressionner des gens qu’ils n’aiment pas.”

Cliquez-ici pour lire mon article sur le pouvoir miraculeux de la pensée.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire The education of millionaires de Michael Elsberg.

Découvrez notre formation maintenant !
Richman

Author Richman

More posts by Richman

Leave a Reply