was successfully added to your cart.
Category

Epargne personnelle

richesse

Les lois universelles de la richesse

By | Epargne personnelle | One Comment

Cet article est inspiré du livre L’homme le plus riche de Babylone de Samuel Clason.

1) La TOUTE première règle à suivre pour devenir riche

Babylone fut, il y a 6 000 ans, la ville la plus prospère par sa richesse de la terre entière. Un jour, un fabriquant de chars nommé Bansir est découragé par sa pauvreté. Il est totalement incapable d’accumuler de l’argent. C’est alors qu’il décide d’interroger la personne la plus riche du royaume pour que celle-ci lui dévoile ses secrets qui lui ont permis de posséder une telle fortune. Bansir découvre ainsi la règle numéro 1 qui gouverne l’argent : ” Si tu veux devenir riche, il faut décider que tu dois conserver une partie de ce que tu gagnes “. Cette loi peut paraitre très simple, mais finalement, le problème dont souffrent beaucoup de gens, c’est qu’ils dépensent immédiatement tout leur salaire sans en épargner même un faible pourcentage. Bansir applique donc la loi : chaque fois qu’il reçoit 10 pièces de cuivre, il en met immédiatement une de côté. La vie devient immédiatement plus facile.

2) Comment faire rentrer de l’argent dans une bourse vide, ou la racine de la richesse

Le roi de Babylone revenant dans sa cité après une guerre, découvre qu’une grande partie de la richesse était concentrée chez un petit nombre d’individus. Il fait appel à l’homme le plus riche du royaume, et lui demande d’enseigner comment devenir riche à toute la population. Ce dernier accepte de transmettre son savoir, qui se divise en 6 parties :
– Il demande au marchand d’œuf : ” Si vous mettez tous les jours dans le même panier 10 œufs et en retirez seulement 9 chaque soir, que se passe-t-il ? – Un jour viendra où ce panier initialement vide débordera, répondit le marchand ” Voilà, vous avez compris la première méthode pour devenir riche.
– Certains demandent alors à l’homme le plus riche comment économiser un dixième de son salaire si on n’arrive jamais à couvrir les dépenses. Celui-ci leur répond qu’ils ont tous leur bourse vide bien que leur salaire soit très différent. La réponse est que les dépenses considérées comme obligatoires augmentent presque aussi vite que le revenu lui-même. Il faut séparer dépenses obligatoires et désirs.
– Alors que les deux étapes suivantes sont réalisées, vous possédez de l’argent accumulé, mais qui ne fructifie pas encore de lui-même. Pour poursuivre sur le chemin de la richesse, il est temps de commencer à investir.
– La règle prioritaire de chaque investissement est de suivre régulièrement ce que devient votre argent pour en assurer la sécurité. Avant de confier votre argent aux autres, assurez-vous qu’il existe des garanties suffisantes pour vous rembourser.
– Il est alors temps de regarder votre situation financière à long terme sur le futur. Étant donné que viendra un âge où il vous sera très difficile de travailler, planifiez en avance l’argent qui vous sera nécessaire.
– Pour pouvoir accomplir tous les points précédents, il faut posséder un désir ardent de devenir riche. Le désir donne la motivation nécessaire pour l’accomplissement. Le désir inspire et donne des idées.
” Si un homme est chanceux, vous ne pouvez pas prédire la taille de sa richesse. Jetez-le dans l’Euphrate, et il en sortira avec des bijoux à la main ” Proverbe babylonien
Tout le monde rêve d’être chanceux. Certains croient que la chance n’arrive que de manière aléatoire. D’autres croient qu’elle est provoquée par une divinité. La vérité est que la chance arrive généralement chez ceux qui travaillent dur. Elle n’arrive jamais à l’homme sans effort de sa part. La chance favorise les hommes d’action.

Cliquez-ici pour lire mon article sur la transition de salarié à entrepreneur.

épargne

Les lois basiques de l’épargne personnelle

By | Epargne personnelle | 2 Comments
Découvrez maintenant notre formation !

1) La différence entre investir et spéculer

Beaucoup d’investisseurs ont un problème : ils spéculent leur précieuse épargne alors qu’ils pensent investir. La différence entre les deux est très simple : lorsque l’on investit, on accepte le retour que procure en général le marché. Lorsque l’on spécule, on cherche à faire mieux que le marché, en essayant de faire des prédictions. Ce que les conseillers financiers appellent souvent « investissement sûr », c’est juste de la spéculation.

Vous investissez lorsque :

  • vous achetez des actions les plus diversifiées possible pour le long terme
  • vous avez des investissements diversifiés pour que quel que soit l’état de l’économie, vous n’ayez pas à vous angoisser.

Vous spéculez quand :

  • vous passez votre temps à acheter et à revendre des actions selon vos prédictions du moment sur le futur de la bourse
  • vous essayez de prédire l’économie future pour savoir dans quels secteurs investir.
  • Méfiez-vous lorsque vous confiez la gestion de votre argent à d’autres

Nous vivons dans un monde très incertain, où le futur est impossible à prédire. Si demain quelqu’un prétend qu’avec quelques formules mathématiques ou avec son instinct magique il possède des dons de prédiction, vous le prendriez pour un charlatan. Et bien, il y a beaucoup de charlatans dans le monde de la finance. Si vous souhaitez trouver des gens qui vous promettent de transformer votre maigre épargne en fortune car ils sauraient prédire l’évolution de la bourse, vous avez l’embarras du choix. Vous avez juste à regarder la communication de tous ces fonds d’investissement ou de ces conseillers financiers indépendants. Mais la vérité est que quiconque prétendant savoir à coup sûr quelles actions vont monter et lesquelles vont descendre dans les deux semaines suivantes est un menteur. S’il en était vraiment capable, à l’heure qu’il est, il serait multimilliardaire, pas à essayer de vendre ses services à 10 000 euros. Ne confiez pas votre épargne à des pigeons !

2) Faites seulement des investissements que vous comprenez

Cela semble peut-être la règle la plus évidente. Le monde de la finance regorge de types d’investissement ultra-complexes impossibles à comprendre pour le commun des mortels. La règle d’or est : n’investissez que lorsque vous comprenez comment cela marche. Si, malgré la partie 2, vous confiez votre argent à un fond d’investissement, et que celle-ci utilise des méthodes d’investissement incompréhensibles pour vous, retirez votre argent. Si tout le monde appliquait cette règle, Bernard Madoff n’aurait jamais pu monter sa supercherie. N’hésitez pas à regarder le film « The Wizard of Lies » sur ce dernier : cela vous incitera à toujours vérifier de manière claire ce que l’on fait avec votre argent durement gagné.

3) Diminuez le risque de perdre votre épargne

Pour un investisseur « normal » (quelqu’un ayant moins de 1 million d’euros d’épargne net), voici une méthode simple pour diviser les risques. Placez un quart de votre argent dans un fond indiciel boursier, un quart en or, un quart sur votre compte bancaire et un quart en titre de dette d’un pays sûr.

4) Spéculez uniquement avec de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre

Malgré la connaissance du fait que 95 pourcent des fonds spéculateurs (ceux comme dans les films avec les traders scotchés à leur écran 12 heures par jour pour suivre la bourse) obtiennent des performances inférieures à celle du marché lui-même, peut-être désirez-vous tout de même essayer de spéculer. Aucun problème, à condition que vous ne mélangiez pas cela avec vos investissements, et que vous soyez préparé psychologiquement à perdre tout l’argent spéculé. Posez-vous la question : « si je perdais toute l’argent utilisée pour ça, est-ce que je serais obligé de baisser immédiatement mon niveau de vie et/ou de renoncer à certains rêves ?

Cliquez-ici pour savoir ce que les riches apprennent à leurs enfants au sujet de l’argent. Pour plus d’informations, vous pouvez lire Fail-Safe Investing de Harry Browne.

Découvrez maintenant notre formation !

Devenir indépendant financièrement en économisant 300 euros par mois

By | Epargne personnelle | No Comments
Découvrez notre formation maintenant !

1) Les règles du jeu

Je me suis posé la question : combien d´argent faut-il mettre de côté pour pouvoir être indépendant financièrement ? J’ai donc fait un calcul avec une feuille excel, pour voir ce qui se passe si l’ on épargne 300 euros par mois, ou 3600 euros par an. Pourquoi s’en tenir à ce chiffre ? Car je souhaitais mettre une quantité d’épargne qui soit réaliste pour les personnes étant au salaire minimum. Mais pas en plaçant cet argent n’importe où. En le mettant dans des fonds indiciels gérés entièrement par ordinateur, un des investissements les plus sûrs et rentables pour un particulier.

2) Pourquoi les fonds indiciels ?

Voici une petite vidéo qui explique pourquoi les fonds indiciels sont un bien meilleur investissement que les fonds d’investissement classiques. En-effet, environ 90 % des fonds d’investissements classiques ont des performances inférieures aux fonds indiciels. Et ces derniers prélèvent en plus des frais de gestion beaucoup trop élevés qui nuisent sérieusement à la croissance de votre capital.

3 ) 300 euros d’épargnes par mois = 1000 euros de rentes par mois après 20 ans = indépendant financièrement

Laissons les chiffres parler d’eux-mêmes.

indépendant financièrement

Cliquez-ici pour savoir les secrets que les riches enseignent à leurs enfants sur l’argent. Pour plus d’informations, vous pouvez lire I will teach you to be rich de Ramit Sethi.

Découvrez notre formation maintenant !
Kiyosaki

4 leçons que les riches enseignent à leurs enfants, tiré de Kiyosaki

By | Epargne personnelle | No Comments
Découvrez notre formation maintenant !

Cet article est inspiré du livre Père Riche Père Pauvre de Robert Kiyosaki

 1) Les pauvres travaillent pour l´argent, les riches font travailler l´argent pour eux

Pour la plupart des gens, la monnaie est une unité d´échange que l´on gagne en échange de travailler. Ce qui signifie que la principale source de revenu de la majorité est le salaire qui arrive à la fin du mois. Et beaucoup s´imaginent que c´est en travaillant plus dur qu´ils deviendront riches. Mais l´écrasante majorité des riches ne le sont pas devenus en échangent leur force de travail contre une paye. Non, ils ont acquis leur fortune en faisant travailler l´argent pour eux. C´est à dire qu´ils ont commencé rapidement à créer des rentes qui leur rapportent de l’argent sans qu´ils aient besoin de travailler. Par exemple, les dividendes que rapportent les parts dans une entreprise rentrent tous les mois automatiquement. De même que les loyers           d´appartements placés en location.

2) Ne pas s´attacher à sécurité de l´emploi

Les riches enseignent à leurs enfants que la sécurité de l´emploi est une illusion dépassée depuis longtemps sur laquelle il ne faut pas compter pour assurer son revenu. Plutôt que d´encourager à tout prix leurs enfants à choisir des carrières de salariat jugés sûres, ils les encouragent à se mettre le plus rapidement possible à leur compte par tous les moyens qui existent : être entrepreneur, investir dans l´immobilier… D´après Kiyosaki, les riches ont compris que dans notre économie, le risque est omniprésent. Par conséquent, étant donné que rien n´est sûr, autant choisir les voies qui offrent potentiellement en cas de succès les retours les plus importants.

3) L´argent n´a pas la même valeur partout

Les riches ont compris que la valeur qui est associée à l´argent varie beaucoup selon la localisation géographique où l´on se trouve. Rien qu´à l´intérieur de la France, la différence est énorme, alors je vous laisse imaginer lorsque l´on compare avec des pays d´Asie… Aujourd´hui, des américains malins vont prendre leur retraite à 50 ans en Asie du sud-est où ils mènent un train de vie princier avec 800 euros par mois. J´ai d´ailleurs consacré un article à ce sujet.

4) Etre riche, c´est pouvoir se passer de travailler, nous dit Kiyosaki

Un vieux proverbe dit que le monde est divisé entre ceux qui ont du temps mais pas d´argent, et ceux qui ont de l´argent mais pas de temps pour en profiter. Aujourd´hui, cela semble être plus vrai que jamais. Le problème des professions qui rapportent beaucoup, comme être banquier d´affaire ou consultant en stratégie, c´est que les horaires de travail sont tellement élevés qu´il est difficile de prendre le temps d´apprécier pleinement ses conditions matérielles. Et étant donné le besoin de maintenir son statut social en échange, la plupart de ces salariés au salaire très élevé dépensent tout très vite sans épargner. Ce qui signifie     qu´ils sont entièrement dépendant de leur travail.  La vraie définition de la richesse, c´est peut-être d´être capable de continuer à maintenir son train de vie sans avoir besoin de travailler. Le travail devient alors quelque chose que l´on fait uniquement pour le plaisir lorsque l´on n´en a envie, et non un moyen de subsistance.

Cliquez-ici pour savoir pourquoi tous ce que l´on raconte sur les riches est faux.

Découvrez notre formation maintenant !
devenir riche

Apprenez maintenant à devenir riche !

By | Epargne personnelle | No Comments
Découvrez maintenant notre formation !

1) Pour devenir riche, revenez à l’essentiel

Pour trouver plus de détails, vous pouvez lire I will teach you to be rich, un des livres du Personal MBA

Petite analogie : on passe tellement de temps à débattre les spécificités complexes de chaque régime amaigrissant qu’on en oublie les deux règles principales pour perdre du poids : faire du sport et arrêter la malbouffe. Dans l’épargne personnelle, c’est la même chose. On passe son temps à fantasmer sur ces traders qui grâce à leurs modèles mathématiques sorciers seraient les rois de l’argent. On aime bien tous les termes compliqués comme hedge-fund, modèles dérivés… On lit sans cesse les conseils d’«experts» dans the Economist « La bourse va monter, ah non, ouille, ça baisse » même si des études ont montré que ces experts se trompent plus de 50% des fois. Si vous voulez vraiment devenir riche, éloignez-vous de tout ce blabla, et revenez à l’essentiel. Il n’y a rien qui marche mieux que des investissements simples et de long terme.

2) Comment avoir une carte de crédit qui soit vraiment avantageuse

La plupart des gens sont assaillis de publicités de cartes de crédit, et choisissent souvent la première qu’on leur propose, sans vraiment prendre le temps de lire les conditions. Cela est aussi irresponsable que d’épouser la première personne que vous rencontrez sans savoir si vous l’aimez. Tout d’abord, évitez les cartes « cash-back ». Ce sont des cartes avec lesquelles un pourcentage de ce que vous dépensez (de 1 à 2%), vous est retourné. A la place, essayez de prendre une carte qui présente des avantages spécifiques qui vous intéressent : par exemple, si vous voyagez sans cesse, vous trouverez utile d’avoir la carte d’une compagnie aérienne. Ensuite, prenez une carte de crédit sans frais. Cela est très facile à trouver, et les économies plus importantes que ce que vous imaginez car les frais, lorsqu’il y en a, ont une fâcheuse tendance à déborder.

3) L’intérêt d’avoir un compte bancaire sans frais

Vous avez sans doute remarqué qu’à l’heure actuelle l’argent que vous avez sur votre compte ne vous rapporte quasiment rien en intérêt. La raison est très simple : les frais que vous comptent les banques classiques sont si élevés qu’il ne reste plus grand-chose pour vous. La plupart des gens se font arnaquer car ils ignorent qu’il existe une autre solution (cela est compréhensible quand on voit à quel point tout ce milieu est compliqué lorsque l’on n’est pas un connaisseur). La solution, c’est tout simplement de créer un compte bancaire entièrement en ligne, dont les frais sont nuls. Résultat : des taux d’intérêts entre 5 et 15 fois plus élevés que sur un compte classique. Cela vous semble trop beau pour être vrai ? Regarder donc les sites de ING direct et Emigrant direct. Si vous ne connaissez pas ces noms, c’est qu’étant donné que ces derniers sont sans frais, ils n’ont pas d’argent pour passer leur temps à vous harceler de mails et de publicités.

4) Des fonds indiciels, la solution la plus sûre pour investir en bourse

Lorsqu’ils veulent placer de l’argent en bourse, pas mal de gens utilisent des fonds d’investissements spécialisés qui prétendent détenir des recettes miracles pour faire le plus de bénéfice. Le problème, c’est que la promesse et la réalité sont assez différentes. 95% de ces fonds aux frais très élevés font moins bien que des fonds indiciels gérés par ordinateur. Un fond indiciel est un fond où chaque entreprise côté en bourse est représenté proportionnellement à sa valeur boursière. A moins que toutes les grandes entreprises s’effondrent du jour au lendemain, il est à peu près impossible pour un fond indiciel de faire faillite.  Ils sont donc une solution à privilégier pour vos investissements en actions.

Si vous avez aimé cet article, cliquez-ici pour vous abonner au blog (parce que en plus d’être informé immédiatement de la parution d’un article, vous recevrez par email un cadeau spécial…)

Pour plus d’informations, vous pouvez lire I will teach you to be rich de Ramit Sethi.

Découvrez maintenant notre formation !
argent

Qu’est-ce-que les riches enseignent à leurs enfants au sujet de l’argent ?

By | Epargne personnelle | No Comments
Découvrez maintenant notre formation !

1) La différence entre un actif et un passif

Les comptables définissent un actif comme quelque chose que l’on possède, et un passif comme quelque chose que l’on doit (une dette). Les riches, eux, utilisent une autre définition. Ils considèrent qu’un actif est quelque chose qui rapporte de l’argent, tandis qu’un passif est quelque chose qui en fait perdre. Par exemple, du capital sur un compte en banque est un actif étant donné que vous gagnez des intérêts. Une voiture pour votre loisir est un passif à cause des coûts de l’entretien et de l’essence. Un bien immobilier que vous louez à d’autres personnes est un actif, mais votre résidence principale est un passif. En-effet, celle-ci vous coûte de l’argent en travaux mais ne rapporte rien. Des millions de foyers américains ont découvert cela à leur dépens pendant la crise de 2008 en perdant leur maison.

2) Un petit constat sociologique sur l’argent

Après la définition que je viens de vous donner, ce qui est effrayant de constater, c’est que la plupart des gens possèdent uniquement des passifs. C’est-à-dire que la majorité de ce qu’ils possèdent (résidence principale et voiture) leur font perdre de l’argent au lieu de leur en faire gagner. Pendant ce temps, les riches accumulent des rentes : biens immobiliers, entreprises… On comprend donc pourquoi les riches deviennent sans cesse plus riches et les pauvres plus pauvres. Les gouvernements, lorsqu’ils veulent réduire les inégalités, taxent souvent plus les revenus du travail. Mais ces politiques ont finalement un effet limité car l’essentiel des riches touchent un grand revenu de leur capital. Ce qui augmenterait l’égalité, plus qu’une taxe de plus, ce serait l’éducation financière pour tous, afin que chacun connaisse les règles de l’argent.

3) Pourquoi les riches ne travaillent pas pour l’argent

Les personnes des classes moyennes et populaires s’accrochent à leur paye pour vivre. Ils suivent la logique suivante : échanger leur force de travail contre de l’argent. Les riches, eux, appliquent un raisonnement différent : avoir des rentes afin de faire travailler les autres à leur place pour leur faire gagner de la monnaie. Cela signifie qu’ils ont une vision à beaucoup plus long terme : leur objectif n’est pas d’avoir dans le mois qui suit le plus possible, mais plutôt une rentrée d’argent à long terme. Comme le dit le proverbe : « Donne un poisson à un homme, et tu le nourris pour un jour, apprend lui à pêcher, et tu le nourris pour sa vie ». En le transformant, on obtient : « Echange ta force de travail, et tu gagneras ta paye tant que tu travailleras, crée des rentes et l’argent rentrera toute seul ».

4) Ce que cela signifie pour nous tous : pourquoi les inégalités vont encore s’aggraver

Le gap financier entre riches et pauvres, c’est-à-dire entre les rentiers et les travailleurs, va s’empirer dans les années à venir, et cela pour plusieurs raisons. Tous d’abord, alors que le monde devient de plus en plus stable, les rentiers ne perdent plus comme autrefois leur capital financier à cause de guerres civiles et de changements de régime. De plus, les riches n’ont tous simplement pas envie de partager leur savoir financier. Ils ont même parfois milité pour que tout ce qui concerne l’argent ne soit pas enseigné à l’école : et oui, le savoir est une monnaie très précieuse.   Pour en savoir plus, vous pouvez lire le livre Père riche père pauvre de Robert Kiyosaki. Cliquez-ici pour savoir pourquoi les clichés qui concernent les riches sont faux.

indépendance financière

5 astuces pour faire un grand pas vers l’indépendance financière

By | Epargne personnelle | No Comments
Découvrez maintenant notre formation !

1) Notez tous les revenus que vous avez eu dans votre vie

Pour la première fois, vous allez savoir exactement combien d’argent est entré sur votre compte en banque depuis que vous ne vivez plus avec vos parents. Il faut vraiment que vous incluiez toutes les sources, que ce soit des héritages, des investissements immobiliers, et des montants non déclarés. Le résultat va probablement vous surprendre. Vous allez probablement découvrir qu’en tenant compte de tout, vous avez reçu au cours de votre vie beaucoup plus d’argent que vous ne l’imaginez, et que vous aurriez déjà pu vous rapprochez de l’indépendance financière par une meilleur gestion.

2) Calculez out votre capital-net

Maintenant, intéressons-nous au capital et non au revenu. Vous allez calculer la valeur monétaire de tout ce que vous possédez, et soustraire toutes vos dettes. Le résultat est votre capital net. Il est intéressant de comparer le résultat à la somme de tous les revenus de votre vie. Beaucoup de gens découvrent après ces deux moments de vérité que leur manque d’indépendance financière n’est pas dû au fait qu’ils gagnaient très peu d’argent, mais plutôt à la mauvaise gestion de leurs finances personnelles.

3) Combien chaque dépense vous coûte en-terme d’heures de votre vie ?

Cela n’est pas un secret, beaucoup de gens ont du mal à finir leurs fins de mois. Et pas seulement ceux ayant un salaire très faible. Des traders aussi s’endettent pour acheter des biens de consommation. Le problème, c’est que ces gens-là ont conscience qu’il faudrait réduire leurs dépenses pour épargner plus. Mais dans une société de consommation comme la nôtre où la publicité et la tentation sont omniprésentes, résister est difficile si vous avez un caractère dépensier. Mais j’ai découvert une astuce pour y résister. Premièrement, calculez votre salaire horaire (salaire mensuel divisé par le nombre d’heures que votre travail vous prend réellement). Ensuite, à chaque fois que vous hésitez à acheter un produit, divisez le coût du produit par votre salaire horaire. Vous obtenez alors le nombre d’heures de travail que vous coûte ce produit. Par exemple, si vous achetez une montre à 100 euros, et que votre salaire horaire est de 20 euros, l’achat vous coûte 5 heures de votre vie que vous avez dû utiliser à travailler.  A ce moment-là, il est important de décider si le bonheur que vous apporte l’article compensera le fait de passer 5 heures à travailler. Préférez-vous impressioner les autres ou l’indépendance financière?

4) Vendez tout ce que vous n’utilisez plus

Si vous êtes comme la plupart des gens, il y a des chances que votre logement soit surchargé de biens matériels qui sont au placard depuis des années, dont certains pourraient avoir une valeur monétaire importante. Beaucoup de gens se refusent à les vendre car ces objets ont tant de valeur que le remord les-conduit à vouloir les garder à tout prix. Mais si vous ne les utilisez pas, peu importe leur préciosité, pourquoi ne pas les vendre ? Certaines personnes, en se débarrassant avec internet de produits accumulés avec le temps, gagnent parfois plus de 10 000 euros. Une somme qu’ils peuvent ensuite utiliser à bien meilleur escient pour apporter plus de bonheur à eux et à leurs proches, ou se rapprocher de l’indépendance financière.

5) Une dernière astuce pour dépenser moins sans se priver et aller vers l’indépendance financière

Pour terminer l’article, je vais vous faire une dernière suggestion pour réduire vos dépenses sans vous donner une impression de privation. A chaque fois que vous désirez acheter un bien matériel valant plus de 50 euros pour le plaisir et non pour un besoin important, attendez 2 semaines avant de prendre la décision de l’achat. Il y a des chances qu’après une quinzaine de jour, votre envie de posséder ce bien diminue beaucoup et que vous n’ayez finalement pas envie de l’acquérir. La pulsion qui semblait irrésistible s’évanouit généralement assez vite. Ainsi, vous ne dépenserez de l’argent que quand le bonheur que vous en retirerez sera vraiment important, et vous cesserez d’encombrer votre appartement de biens poussiéreux enlevant de l’espace.   Cliquez-ici pour découvrir pourquoi les clichés sur les riches sont faux. Pour en savoir plus, vous pouvez lire Your money or your life de Vicky Robin.  

Découvrez maintenant notre formation !
riches

Pourquoi les millionnaires sont très différents de ce que vous imaginez

By | Epargne personnelle | No Comments
Découvrez maintenant notre formation !

1) Le cliché médiatique des « riches »

Si je vous demande maintenant comment selon vous vit un millionnaire, vous allez probablement sortir l’image commune. Quelqu’un qui roule dans les plus belles voitures et habite dans les quartiers les plus onéreux. Avec en plus une montre de marque et des costumes taillés sur mesure. Si je vous demande quelles professions pratiquent les millionnaires et ceux qui sont devenues les plus riches, vous me répondrez avocat, médecin, cadre exécutif et ingénieur.

2) Pourquoi ce cliché sur les riches est faux

Je vais vous faire une révélation incroyable. Attention, cela va être la surprise de votre vie. Ce cliché sur le millionnaire est totalement faux. La grande majorité des gens qui possèdent plus d’1 million d’euro de capital net ont en réalité une vie nettement moins glamour. Commençons par le métier. Contrairement à ce que l’on pense, les personnes ayant des professions jugées « prestigieuses » ont souvent du mal à épargner pour devenir riche en terme de capital. La raison est très simple : ce gens-là se sentent obligés de faire des dépenses importantes afin de maintenir leur statut social auprès de leur famille, amis et collègues. Un consultant en stratégie haut placé n’osera pas habiter dans un quartier populaire, rouler en voiture d’occasion ou porter des vêtements bas de gamme car il aura peur de ce que les autres penseraient de lui. Et si vous êtes un grand dépensier, peu importe que vous gagniez 15 000 euros nets (par mois, on atteint de telles sommes qu’il faut préciser), votre argent fondera comme neige au soleil et votre compte en banque restera assez vide.

3) Mais alors, quel est le juste portrait-robot d’un millionnaire ?

Beaucoup de gens ont enrichi leur capital en ayant une profession peu valorisée socialement mais qui peut rapporter beaucoup. Par exemple, les gens qui créent leur propre entreprise dans certains métiers manuels, comme la plomberie et la maçonnerie, sont surreprésentés parmi les millionnaires. La raison est tout simplement que contrairement à un cadre exécutif, ils ne sont généralement pas dans un milieu qui incite à être dépensier. De plus, la plupart des gens qui sont devenus millionnaires le sont justement parce qu’ils sont radins, et conservent cet habitude une fois riche. Pour faire une analogie, les gens qui font du sport tous les jours ont l’air d’être ceux qui en ont le moins besoin !

4) Qu’est ce que cela signifie pour moi ?

Cela signifie qu’être riche à l’extérieur (le statut social), et à l’intérieur (le nombre marqué sur votre compte en banque) sont deux choses très différentes. A vous de décider quel est votre objectif. Si vous appartenez à la catégorie des métiers prestigieux, une bonne façon d’accumuler du capital important est de cesser de s’intéresser au statut social. Même si cela signifie perdre des amis (de toute façon, s’ils cessent de s’intéresser à vous parce que vous devenez plus économe, c’étaient probablement de très mauvais amis). Qu’est ce qui est le plus important : pouvoir briller aux soirées où on passe son temps à glousser sur celui qui a acheté la voiture la plus chère ? Ou bien d’avoir assez d’argent sur son compte pour ne pas avoir à s’inquiéter en permanence d’un licenciement ou de ne pas pouvoir clore ses mois (si, je vous assure que l’inquiétude de ne pas tenir le mois est aussi présente dans des professions très bien payées : certaines personnes ont un don pour dépenser plus que leur salaire, quel qu’il soit) ? Cliquez-ici pour savoir comment faire grandir de manière exponentielle votre entreprise.   Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille de lire The millionaire next door.

Découvrez maintenant notre formation !