was successfully added to your cart.
Category

Développement personnel

penser

2 astuces pour penser en-dehors du système

By | Développement personnel | No Comments
Découvrez maintenant notre formation !

1) Première étape, accepter de ne pas savoir tout et penser à son ignorance

« En 2005, il sera évident qu’internet n’aura pas plus d’impact sur l’économie que les machines à fax » Paul Krugman dans les années 90, devenu depuis prix Nobel d’économie (on peut penser qu’il se trompait)

Finalement, nous n’avons pas tant évolué depuis les temps où l’on payait des voyantes pour prédire l’avenir. Notre société adore les prédictions faites par les experts, en particulier dans le domaine de l’économie. Le problème, c’est que plus de 50% des prédictions faites par les « experts » économistes se révèlent fausses. Autrement dit, vous avez plus de chance de prédire l’avenir avec un dé. Comme le dit une citation populaire « l’économie est une science magnifique, au point près que tous ses beaux modèles ne fonctionnent jamais dans la réalité ». Il semblerait que cette phrase soit vraie, quand on songe que, alors que la plupart des dirigeants suivent en permanence les conseils d’économistes les plus formés, on est incapable d’éviter bulles et crises. Il est facile à comprendre pourquoi on continue de faire semblant à croire à tout cela : personne n’ose admettre qu’on ne sait pas. Combien de temps resterait au pouvoir un président qui dirait publiquement que l’on n’a aucune idée de comment baisser le chômage ? Il n’y a que la vérité qui fait mal. On rencontre le même problème dans le monde de l’entreprise : pour se faire apprécier des supérieurs, chacun prétend qu’il sait parfaitement ce qu’il faut faire même s’il n’en sait rien. Finalement, dans tous les domaines de la vie, il faut faire un choix : celui d’apparaître intelligent aux yeux des autres mais de rester ignorant, ou bien celui d’apprendre beaucoup de choses mais d’apparaître comme un imbécile. Prenons un exemple concret : au sein d’une entreprise, un salarié affirme avec force que tels modèles de publicité remporteront le plus de succès.  Et un autre osera affirmer qu’il n’en sait rien, et qu’il faudrait réaliser un test A/B pour avoir la réponse. Si vous voulez progresser dans la hiérarchie d’une grande entreprise, prétendez avoir la réponse immédiatement. Mais si vous voulez faire grandir votre propre boîte, prenez le risque d’apparaître stupide et essayer de vérifier grâce au test A/B quel type de publicité est le plus efficace.

2) Le principe de la preuve sociale : comment l’utiliser pour forcer les gens à faire ce que vous voulez

Le principe de la preuve sociale est très simple : on a tendance à imiter inconsciemment ce que font les autres. Personne ne décide de porter des chaussettes avec des sandales parce que l’on ne voit personne dans la rue avec des sandales, ce qui crée un cercle vicieux. Mais ce qui est intéressant, c’est qu’il suffit de faire penser à des gens qu’un comportement est répandu pour qu’ils l’adoptent suivant le principe de la preuve sociale, même s’il ne l’est pas en réalité. Dans une ville en Californie, le simple fait de dire à toutes les personnes d’une ville que 70% de leurs voisins avaient réduits drastiquement leur consommation en électricité (alors que cela était faux) a conduit à une baisse de dépense énergétique énorme dans la ville. (Pour plus de détails, vous pouvez lire Influences et Manipulations de Robert Cialdini). On peut se demander si on ne pourrait pas utiliser la même méthode dans une entreprise. Par-exemple, si on répétait à tous les employés qui arrivent en retard que 95% de leurs collègues arrivent plus d’un quart d’heure en avance (même si cela n’est pas vrai), il y a de fortes chances que cela les fasse arriver à l’heure. Le principe de la preuve sociale a donc une implication forte : nier l’existence d’un comportement amènerait à sa réduction massive. Si l’on fait croire dans une grande entreprise que tous les employés sont honnêtes et travaillent dur, cela va encourager les gens à être honnêtes et travailler dur.

Découvrez maintenant notre formation !
vivre pays peu cher

Vivre dans un pays très peu cher pour pouvoir travailler moins

By | Développement personnel | No Comments
Découvrez maintenant notre formation !

1) Dans quels pays peut-on vivre pour un coût très bas tout en étant en sécurité ?

Certes, les pays où le coût de la vie est à la fois extrêmement peu cher et où vous pouvez vivre sans vous inquiéter en permanence d’un coup d’état où d’une révolution ne sont pas légion mais ils existent. Le premier auquel je pense est l’Inde. A part quelques régions tout au nord à la frontière du Pakistan, vous pouvez généralement y vivre de manière assez sereine. Les amateurs de nourriture épicée et de spiritualité y trouveront certainement leur bonheur. Si vous souhaitez rester en Europe, Malte a depuis la crise attiré beaucoup de gens venus y vivre pour son coût assez réduit. Un autre pays possible est la Pologne, qui a conservé des prix ridicules par rapport à la France.  Dans le reste du monde, l’Amérique du sud peut vous paraître attractive, mais un peu (beaucoup) trop agité pour ceux qui ne veulent pas avoir à se soucier au quotidien de leur sécurité. L’Asie du sud-est (Vietnam, Thailande, Laos) est toujours une très bonne destination, en plus idéale pour du tourisme médical, si certains d’entre vous ne sont pas assez couverts par la sécurité sociale.

2) Concrètement, cela coûte combien pour vivre dans ces pays ?

Je vais donner l’exemple de l’Inde et de la Pologne, en considérant à chaque fois un niveau de confort correct, mais un style de vie local. Pour l’Inde, vous trouverez dans toutes les grandes villes (sauf Mumbai) des appartements de 30-40 mètres carrés pour 100 à 200 euros par mois. Comptez un euro par repas pour manger un plat complet dans des restaurants locaux. Pour la Pologne, pour un appartement de la même taille, ce sera de 200 à 300 euros dans la plupart des grandes villes. Comptez 5 euros pour un bon repas au restaurant.

3) Comment gagner la somme d’argent suffisante en travaillant peu ?

Une première possibilité est de convaincre votre entreprise actuelle de vous laisser travailler à distance. Bien évidemment, cela reste encore inimaginable dans beaucoup de boites, et impossible pour beaucoup de postes. Si vous êtes dans un secteur en forte pénurie de main d’œuvre et dans lequel on peut facilement faire tout à distance, néanmoins, cela vaut le coût de demander à votre entreprise. Il est probable qu’en faisant votre emploi à distance, vous accomplissiez les tâches beaucoup plus rapidement, car vous perdrez moins de temps en bureaucratie et réunions inutiles, ainsi qu’en jeux de pouvoir. L’inconvénient, je ne vous cache pas que vous avez peu de chances d’être promu si vous travaillez à distance. Mais après tout, quel intérêt de continuer à se tuer au travail sans avoir le temps d’apprécier son argent, uniquement pour la vague espérance de monter un échelon avec comme conséquence principale encore plus de stress et des horaires encore plus lourds ?   Un deuxième moyen est de travailler pour des sites comme upwork et brickwork, où vous êtes payés à la mission ou à l’heure. En ayant de très bonnes compétences dans un domaine et en se faisant bien noter par ses clients au fil du temps, il est possible d’avoir un salaire horaire assez intéressant. La dernière possibilité est de posséder des rentes, que ce soit dans l’immobilier ou grâce à une entreprise que vous avez réussi à automatiser pour que l’argent rentre tous seul.  Beaucoup de livres donnent le tour de main et les recettes pour créer ce type d’entreprises : je vous recommande en particulier la lecture de La semaine de 4 heures de Tim Feriss et Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études d’Olivier Roland. Cliquez-ici pour savoir comment arrêter de procrastiner et réaliser vos rêves.

Découvrez maintenant notre formation !
la pensée possède un pouvoir extraordinaire

La pensée possède un pouvoir miraculeux

By | Développement personnel | One Comment
Découvrez maintenant notre formation !

« Par ta pensée, tu es plus puissant que le plus puissant des dieux » Epictète, philosophe

1) Tout le monde s’accorde sur le pouvoir de la pensée

Généralement, les intellectuels ne sont jamais d’accord entre eux. Il y a un point sur lequel ils se sont néanmoins accordés: la pensée influe beaucoup sur ce que l’on devient.   « La vie d’un homme est ce que ses pensées en ont fait » Marc Aurèle   « Un homme est ce qu’il pense pendant toute la journée » Ralph Waldo Emerson   « La plus grande découverte de ma génération est que tous les êtres humains peuvent changer leur vie en changeant l’attitude de leur esprit » William James   Cette loi s’explique par un vieux principe : on récolte ce que l’on plante. Si vous plantez dans un champ fertile du poison, vous récoltez du poison. Dans l’esprit, si vous plantez des mauvaises pensées, vous récolterez l’échec.

2) Comment j’ai utiliser personnellement cette loi

Personnellement, j’ai découvert cette loi quand j’avais 10 ans. J’étais alors un passionné de golf, et j’étais tombé sur un livre qui racontait les secrets psychologiques de la réussite des grands golfeurs. Pour faire simple, ces derniers sont au-fond d’eux-mêmes certains de gagner une compétition avant de la jouer, et leur subconscient les aide donc à la gagner dans la réalité. J’ai parfois appliqué les recommandations du livre : alors qu’avant je m’inquiétais avant chaque parcours de toutes mes faiblesses, je me suis mis à visualiser mes forces. Il n’y a pas de secrets : je réussissais toujours bien mieux quand j’utilisais le pouvoir de la pensée.

3) Comment utiliser concrètement le pouvoir de la pensée ?

Imaginons que vous ayez envie de devenir riche. Si vous passez votre temps à vous répéter que l’argent est mal, alors vous resterez probablement pauvre. En effet, votre subconscient va essayer de vous empêcher d’atteindre la richesse puisque celle-ci est associée à la négativité. Si, au contraire, vous voyez tous les bienfaits que l’on doit aux riches (pensez à Walt Disney, à J.W. Marriott ou à Elon Musk…), votre subconscient cherchera à vous aider dans votre objectif puisque celui-ci sera considéré comme positif !   Il y a plusieurs actions que vous pouvez faire. Listez tous vos objectifs sur une feuille comme je le recommande dans mon article pour réaliser ses rêves. Pour aller encore plus loin, entourez-vous de gens qui passent leur temps à vous encourager à réussir, et qui vous font prendre confiance en vous. Evitez tous ceux qui ne savent que vous rappeler vos faiblesses et vous faire comprendre poliment que vous êtes un incapable. Toutes les fréquentations ne sont pas bonnes, alors n’hésitez pas à fuir celles qui ne le sont pas.   Pour plus de détails, vous pouvez lire le livre The strangest secret de Earl Nightingale (uniquement en anglais), ou Quand on veut on peut de Norman Vincent Peale pour ceux qui ne peuvent lire qu’en français. Cliquez-ici pour lire mon article sur l’accomplissement de ses rêves.    

Découvrez maintenant notre formation !
réaliser rêves

Les secrets pour mener une vie extraordinaire et réaliser ses rêves

By | Développement personnel | No Comments
Découvrez maintenant notre formation !

1) Première étape : définissez vos objectifs

Tous d’abord, prenez une feuille de papier et un stylo. Allez-y, faites-le maintenant ! Ce que vous allez faire, c’est écrire noir sur blanc quels sont les rêves que vous souhaiteriez réaliser avant de disparaître dans le néant. Pour cela, établissez plusieurs catégories. Monétaire, où vous allez indiquer combien d’argent vous souhaiteriez posséder (il est important d’indiquer un chiffre précis et non d’écrire juste « être riche ») Professionnel, où sera écrit votre objectif de carrière, que ce soit un poste que vous aimeriez obtenir en tant que salarié ou de créer une entreprise. Savoir, où vous écrirez les langues que vous aimeriez pouvoir parler, un domaine sur lequel vous souhaiteriez devenir expert, l’apprentissage d’un instrument de musique. Enfin, Corps et santé, qui sera consacré aux changements que vous souhaiteriez effectuer pour améliorer votre condition physique et mentale.

2) Exemple : ma propre liste de rêves

Monétaire : -gagner 20 000 euros par mois -posséder un capital net de 2 millions d’euros Professionnel : -posséder un hôtel en Inde Savoir : -lire tous les livres du Personnal MBA de Josh Kaufman -parler le chinois, l’allemand, l’espagnol, le sanskrit et l’inuit -écrire un livre de développement personnel -être un érudit de littérature indou Corps et santé : -pratique régulière du qi cong -rester toujours mince -améliorer ma maîtrise de la colère et du stress

3) Les pièges à éviter

Pour que le jeu marche, il faut ne pas vous mentir à vous-même. Si ce que vous désirez ardemment est de posséder une limousine, écrivez-le vraiment, ne mettez pas à la place « faire de l’humanitaire » juste pour vous donner bonne conscience. Ensuite, cette liste est pour vous et vous seul : n’hésitez donc pas à mettre des objectifs qui peuvent paraître légèrement arrogants.

4) Et ensuite ?

Cela n’est pas fini. Si vous vous contentez de ranger la feuille tout au fond d’un placard poussiéreux, et qu’elle finit en quelques semaines aux oubliettes, l’exercice n’aura servi à rien. Pour que cela marche, il faut idéalement que vous lisiez vos rêves tous les jours à voix haute (ne vous inquiétez pas, vous pouvez faire cela dans une pièce où vous êtes seul pour que les autres ne vous croient pas fou). De temps en temps, prenez une feuille de papier, choisissez les rêves « prioritaires » et essayer de noter ces actions concrètes que vous pourriez commencer le jour même pour vous en rapprocher. Ce qui est génial, c’est que même des rêves de grandes ampleurs peuvent être divisés en toutes petites actions. Par exemple, suivre une formation de 4 heures sur l’utilisation de Facebook pour le marketing, c’est une manière de faire un pas vers mon objectif « 2 millions d’euros de capital net ». Pour approfondir, je vous conseille d’écouter le livre audio The art of exceptionnal living. Pour savoir comment créer une entreprise, cliquez-ici pour lire mon article sur le Lean-Startup. 

Découvrez maintenant notre formation !